These are the top 10 fashion schools in France

Original by Céline Vautard:

Le magazine L’Etudiant a demandé aux professionnels de la mode de désigner leurs coups de coeurs en matière de formations. L’IFM est en tête du palmarès.

Futur styliste, modéliste ou designer textile ? Nombreux sont les étudiants à se demander quelle école intégrer pour faire un parcours qualifiant et reconnu par les professionnels de la mode. Le magazine L’Etudiant a interrogé des directeurs de collection qui ont révélé leurs préférences en matière d’enseignement (figurent dans le tableau ceux qui ont obtenu le plus de points). En trio de tête figurent L’IFM, Esmod et l’Ensad. Quels sont les atouts de chacune de ces écoles ?

Le top 10 des écoles de mode en France

L’IFM, future référence mondiale de la mode ?

Sans surprise, on retrouve l’Institut français de la mode (IFM) sur la première marche du podium. Les professionnels interrogés s’accordent pour dire que « cette institution, créée en 1986, occupe une place à part dans le paysage des écoles de mode françaises. » Beaucoup d’éléments distinguent ses cursus à commencer par son mode de recrutement qui passe par un oral et un sujet de discussion préparé en amont par les candidats. De fait, les cursus ne sont ouverts qu’aux titulaires d’un bac +4/5. Deux domaines sont proposés à la formation : le management et la création. Le cursus en création se décline en trois majeures : vêtement, accessoires et image (image de marque, communication, journalisme). Quant au programme de management, très réputé, il forme notamment aux métiers de merchandiser, chef de produit, responsable de production ou de communication.

Les jeunes diplômés intègrent souvent des entreprises de luxe (Hermès, Louis Vuitton, Dior), des groupes de prêt-à-porter tel SMCP (Sandro-Maje- Claudie-Pierlot), de petites marques émergentes ou l’univers de la beauté (L’Oréal, Estée Lauder). Certains d’entre eux créent leur propre structure après deux ou trois ans d’activité professionnelle. Ici, tout est fait pour « se frotter au monde du travail », rappelle Françoise Sackrider, directrice des programmes de management. Concrètement, les 10 premiers mois sont consacrés à l’enseignement, aux workshops et au mémoire de fin d’études. Le parcours s’achève par une mission en entreprise d’une durée de 6 mois. De même que tout le long de l’année, les étudiants travaillent sur des cas réels d’entreprise. Ainsi, cette année, Lancôme (groupe L’Oréal) a lancé le défi d’inventer le nouveau parfum féminin des millennials. Au programme, les futurs managers ont été amenés à concevoir le parfum en atelier olfactif, imaginer un nom, concevoir une stratégie marketing et une campagne de communication. Ce qu’on appelle une réflexion à 360 degrés.

Autre atout, l’IFM fusionnée à l’ECSCP (École de la chambre syndicale de la couture parisienne) donnera naissance dès septembre 2019 à la nouvelle école de mode de Paris qui s’annonce déjà de « référence mondiale ». Ce nouvel ensemble se réappropriera les locaux de la Cité de la mode et du design (sur les quais de Seine, à Paris), ainsi que le nom de l’IFM. Il dispensera diverses formations du CAP (certificat d’aptitude professionnelle) au bac+5 dont 2 nouveaux programmes en création de mode : un Bachelor en trois ans (en français ou en anglais) ainsi qu’un master en deux ans (en anglais).

Le top 10 des écoles de mode en France

Esmod : l’atout international

Depuis 1841, l’école propose un enseignement de haut niveau en Création comme en Business (avec son école ISEM créée en 1989). Son enseignement, accessible depuis le Bac jusqu’à Bac +5, dispense 20 programmes différents pour divers publics dans 9 secteurs de spécialisation en Fashion design (Prêt-à-porter Femme, mode enfantine, mode masculine, Lingerie, Nouvelle couture Luxe, Nouvelle couture traditionnelle, Prêt-à-porter Femme Maille, Costume de scène et accessoires) et 10 domaines d’activité pour le Fashion business (Mode, joaillerie, cosmétiques, accessoires, bagagerie, linge de maison, digital… ).

Depuis 1984, l’école assied sa stratégie de développement à l’international en ouvrant Esmod Tokyo avec une réelle volonté de cohérence dans sa pédagogie. Aujourd’hui, elle compte 20 écoles dans 13 pays et 5 écoles en France (Paris, Bordeaux, Lyon, Rennes, Roubaix) avec possibilité d’échanges dans le réseau international. Très attendu, le “projet défilé” est l’un des moments les plus forts de l’année. Enfin, depuis début 2018, Esmod a crée une nouvelle extension de son école à Pantin sur 600 M2 regroupant 23 salles de cours soit à quelques encablures de la maison Chanel qui, d’ici 2020, déploiera un site flambant neuf regroupant la quinzaine de PME de sa filiale Paraffection réunissant les métiers d’art (le plisseur Lognon, le bottier Massaro ou encore le chapelier Michel).

Le top 10 des écoles de mode en France

ENSAD, vive la pluridisciplinarité !

Unique à Paris, L’Ecole nationale supérieure des Arts décoratifs ouvre tous les champs des possibles à ses élèves recrutés sur concours. Ceux-ci sont amenés à se spécialiser en deuxième année, après une première année pluridisciplinaire. Ils ont alors le choix entre dix spécialités parmi lesquelles Design textile et matière, Design vêtement, Image imprimée, Photo/Vidéo, Scénographie ou encore Architecture intérieure. « Dans sa pédagogie, l’École s’attache tout particulièrement à concevoir des méthodologies de nature à favoriser le croisement et la rencontre des différentes disciplines tout au long de la formation qui dure 5 ans», rappelle l’ENSAD. Des premiers workshops au “grand projet” de cinquième année (la création d’une collection, le plus souvent), les étudiants disposent d’une petite vingtaine d’ateliers techniques tous très bien équipés : bois, métal, tissage (15 métiers à tisser) et la maille (17 machines à tricoter).

En outre, un Cycle de recherche, création et innovation (EnsadLab) a été mis en place en 2007. Celle qui, à sa naissance en 1766, formait juste d’habiles peintres en fleurs fait depuis partie des écoles les plus créatives du moment!

**************************************************************************************

Translation by Marjorie van Elven:

These are the top 10 fashion schools in France

Interested in starting a career in one of the leading countries in fashion? French magazine L’Etudiant ranked the top 10 fashion schools in France. Institute Français de la Mode (IFM), Esmod and Ensad are the three best ones, according to the magazine.

Top 10 fashion schools in France, according to L’Étudiant:

  • 1. Institut Français de la mode — Paris
  • 2. Esmod International — Bordeaux, Lyon, Paris, Rennes, Roubaix
  • 3. ENSAD — Paris
  • 4. ESAA – École Duperré — Paris
  • 5. Atelier Chradon-Savard — Nantes, Paris
  • 6. LISAA école de mode — Nantes, Paris
  • 7. ECSCP — Paris
  • 8. ENSCI – Les Ateliers — Paris
  • 9. Studio Berçot — Paris
  • 10. ENSAAMA — Olivier-de-Serres, Paris
These are the top 10 fashion schools in France

IFM, future world reference in fashion?

The admission process is one of the main reasons why they find the school to be outstanding: applicants with a GDP lower than +4 or 5 are not accepted, and those that do make the shortlist have to go through an oral exam based on a topic of their choice.

Once admitted, students can follow two routes: management or design. The ones following the design route can pick between three majors: clothing, accessories and image (which comprises branding, corporate communications and journalism). As for the management route, students can choose to become merchandisers, product managers, production managers or communication managers.

Graduates frequently go on to work at luxury fashion houses such as Hermès, Louis Vuitton and Dior, or ready-to-wear groups like Sandro-Maje-Claudie-Pierlot. Some prefer to join the French beauty industry, working for companies like L’Oréal and Estée Lauder. Entrepreneurial types usually start their own businesses two to three years after graduation.

“At IFM, we have our eyes set at the job market”, says Françoise Sackrider, director of the management programmes. Classes and workshops are always based on case studies from leading fashion companies. This year, for example, Lancôme (owned by the L’Oréal Group) challenged the students to come up with a new perfume for millennials. Not only did future managers have to create an actual scent at a lab, they also had to come up with a name for the product, a marketing strategy and a communications campaign. That’s what IFM calls “the 360-degree reflection”. After 10 months of classes and workshops, students are required to follow a 6-month internship, based on which they write a thesis.

In September 2019, IFM will merge with École de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne (ECSCP), forming a school that has all it takes to become a world reference in the industry. The new IFM will add two programmes in design to its portfolio: a three-year Bachelor’s degree in French or English, and a two-year Master’s programme in English.

These are the top 10 fashion schools in France

Esmod: for an international career

Esmod scored the second place on the list, losing to IFM by one point. It offers top notch education in fashion design and business since 1841. Its 20 programmes cover 9 specialties in fashion design, namely women’s ready-to-wear, children’s fashion, menswear, lingerie, new luxury couture, new traditional couture, knitted women’s ready-to-wear, accessories and costume for film and theatre. As for the business route, there are 10 majors to choose from, including fashion, jewelry, cosmetics, accessories, bags, and home decor.

Esmod has been focusing on becoming an international leader in fashion education for quite some time. Its first international branch opened in Tokyo in 1984. Nowadays, Esmod holds 20 schools in 13 countries, five of which in France (namely, in Paris, Bordeaux, Lyon, Rennes and Roubaix). One of the biggest advantages of being admitted to Esmod is, therefore, having the opportunity to undergo an exchange year abroad. This year, Esmod also opened a new branch in Pantin, in the suburbs of Paris, featuring 23 classrooms across 600 square meters.

These are the top 10 fashion schools in France

ENSAD: where multidisciplinary is key

With a unique curriculum, this school in Paris offers many career possibilities to its graduates. The first year features a common multidisciplinary curriculum, after which students are set to choose among ten specialties, including textile and material design, clothing design, printed image, photo and video, scenography and even interior design. In total, the Bachelor lasts five years. “Our pedagogy favors the crossing and meeting of different disciplines”, says the school’s website.

In addition, students benefit from more than 20 technical workshops equipped with wood, metal, 15 looms and 17 knitting machines. Since 2007, the curriculum also features a research, creation and innovation module called EnsadLab, which encourages students to think outside the box and take the first steps towards the fashion industry of the future.